Ingénieur généraliste

IMT Lille Douai forme des ingénieurs généralistes à forte imprégnation numérique menant au diplôme d’ingénieur généraliste.

La formation, délivrée via un parcours modulaire, permet à l’étudiant de personnaliser sa formation. Les stages en entreprise répartis au long du cursus permettent une mise en application des connaissances acquises et la construction d’un portefeuille de compétences professionnelles durant les études.

Loader
schéma du cursus de formation ingénieur généraliste

Schéma du cursus ingénieur IMT Lille Douai

Une formation d’ingénieur dès le BAC (L1-L2) Ouvrir le menu

IMT Lille Douai est accessible à partir d’un BAC S, à l’issue d’un recrutement sur concours.

Les deux premières années sont consacrées aux enseignements de tronc commun ainsi qu’à la découverte des grands domaines d’expertise de l’école. Deux stages de 2 à 3 mois rythment ces deux années.

En première année, des visites de laboratoires, des visites d’entreprises, des travaux pratiques ou des conférences permettent aux élèves de se sensibiliser aux enjeux, acteurs, métiers et compétences spécifiques de chaque domaine en amont de leur réflexion sur leur orientation professionnelle et du premier stage en entreprise au second semestre de 1ère année.

En parallèle de ces modules de découverte, les 2 années post-bac s’orientent autour de différents modules obligatoires ou électifs, dans des domaines variés :

Modules scientifiques de base

  • Mathématiques : Analyse réelle, Probabilités élémentaires, Algèbre linéaire, Variables et vecteurs aléatoires discrets, Méthodes numériques pour les maths (Python)
  • Physique : Optique géométrique, Interférence et Diffraction, Cinétique des régimes permanents, Modes de vibration, Electrostatique – Magnétostatique, Physique des matériaux, Electromagnétisme et propagation, Mécanique du point matériel, Thermodynamique, Atomistique, Chimie générale, Electrocinétique (régimes permanents)
  • Sciences et Technologies du Numérique : Systèmes linéaires (transformée de Laplace), Electronique analogique, Introduction à l’informatique, à la logique et aux réseaux, Algorithmique/programmation / complexité, Electronique numérique
  • Sciences Humaines et sociales / Sciences de l’entreprise : Découverte et structures des entreprises, Introduction à la comptabilité, Culture et actualité économique, Méthodologie des sciences sociales, Economie internationale, Management International, Technique d’expression et de communication, Gestion de projet.

Modules électifs (2nd semestre de la 2ème année) :

Au choix parmi : mathématiques du signal, physique des matériaux, chimie avancée, transformation de la matière, technologie du génie logiciel, technologie des signaux, électronique….

Année L3: une année commune Ouvrir le menu

Le cursus ingénieur IMT Lille Douai est accessible directement en 3ème année après une classe préparatoire ou une admission sur titre.

Cette année est importante pour constituer un esprit de promotion entre les étudiants venant de formations différentes et complémentaires. Les élèves passent tous cette année sur le même site, à Douai, quelle que soit leur formation d’origine.

Selon le parcours précédant l’école, les élèves suivent des modules d’harmonisation ou des modules de découverte :

  • Cours de renforcements scientifiques fondamentaux pour les élèves ayant intégré post-bac
  • Modules découvertes d’entreprise, conférences, visites de laboratoires. Cours d’économie ou compléments informatiques pour les élèves ayant intégré en 3ème année.

En complément, la 3ème année s’organisent selon différents modules, obligatoires ou électifs :

  • Modules scientifiques fondamentaux : Analyse-Probabilités (transformations intégrales, séries de Fourier, EDP, probabilités discrètes et continues) et Statistique pour l’Ingénieur (Statistique descriptive, Estimation, Tests, Analyse de la variance, Régression linéaire)
  • Sciences et Technologies du Numérique : Du capteur à l’instrument, Programmation objet et structuration de données, Bases de données (SGBD), Réseaux, Théorie du signal
  • Modules électifs (8 au choix), par nature scientifique : Mécanique du solide, Résistance des Matériaux, Conception-Dessin, Matériaux, Mécanique des Fluides, Génie des procédés, Thermodynamique, Transfert thermique, Electricité Industrielle, Automatisme, Réseaux Industriels, Technologie WEB, Systèmes numériques, Traitement numérique du signal, etc.
  • Sciences Humaines et Sociales – Sciences de l’Entreprise : Comptabilité et gestion de production, Stratégie des entreprises, Management des ressources humaines, Entreprises et sociétés, Gestion de projet, Projet ouvert, Projet professionnel, Aide à la recherche de stage.

Le travail en mode projet débute en L3 avec la réalisation d’un projet ouvert tout au long de l’année scolaire :

  • Par groupe de 4 à 6, les élèves résolvent un cas concret pour le compte d’un client extérieur à l’école. Les projets peuvent être d’ordre associatif, humanitaire, scientifique ou technique.

Un stage de 3 mois termine l’année L3.

La formation, délivrée via un parcours modulaire, permet à l’étudiant de personnaliser sa formation dans un ou deux des 4 domaines d’excellence de l’école.

Les deux dernières années du cursus ingénieur pour définir son profil d’ingénieur Ouvrir le menu

Les deux dernières années du cursus ingénieur sont constituées d’Unités de Valeurs (UV) scientifiques et technologiques ou transversales choisies par les étudiants. Par le nombre de combinaisons possibles, une grande variété de parcours peut être empruntée par chaque élève. Il existe aussi des UV projets (projets recherche, projets entrepreneur).

Concrètement, chaque étudiant choisit 11 UV sur les 2 années (6 UV en M1 et 5 UV en M2), pour composer son parcours en fonction de son projet professionnel. Chaque UV représente une centaine d’heures d’enseignement réparties sur 4 semaines.

Un parcours dans un domaine unique permet à l’étudiant d’atteindre le profil d’ingénieur expert.

Le choix d’un cursus sur deux domaines correspond à la construction d’un profil d’ingénieur hybride/transdisciplinaire permettant l’ouverture des compétences vers par exemple l’habitat intelligent, le Big Data pour l’analyse de l’environnement, la qualité environnementale du bâtiment,… . Cette hybridation, qu’elle concerne les disciplines de l’ingénierie ou celles du management, pourra se construire aussi au moyen d’un double diplôme. Les étudiants peuvent alors construire des parcours de type ingénieur-manageur, ingénieur santé, ingénieur Télécom & aéronautique, ingénieur Architecte, …

Enfin, les étudiants peuvent construire un profil d’ingénieur interculturel. Outre les stages à l’étranger, ce profil peut être développé via un double diplôme avec une institution étrangère, une mobilité académique à l’international et/ou par le choix d’un parcours en langue anglaise au sein de l’école.

Exemples d’UV :

  • 3D Digital Entertainment Technologies
  • Fabrication de produits en polymères et composites
  • Culture qualité
  • Conception et prototypage de véhicules de compétition
  • Développement durable dans le projet de construction
  • Energies renouvelables pour l’habitat
  • Evaluation des risques professionnels et industriels
  • Habitat intelligent
  • Matériaux du Génie Civil
  • Logiciels et applications pour la robotique mobile
  • Réseau d’objets communicants
  • Valeur et Management
  • Management de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise
  • Ingénierie des Marchés Financiers
  • Fonction Commerciale
  • Enjeux économiques internationaux
  • Automotive System
  • Techniques d’information pour la Santé

En fin de M1, un stage de 16 à 20 semaines peut se faire à l’international.

Le 2ème semestre de la M2 est consacré au Projet de Fin d’Études sur une durée de 24 semaines en entreprise.