Campus international

Les classements des journaux et magazines spécialisés l’attestent : l’ouverture sur l’international est l’un des points forts d’IMT Lille Douai.

Cette ouverture s’appuie sur les accords d’échanges avec des universités partenaires à travers le monde, l’accueil d’étudiants étrangers, les stages ou séjours académiques en dehors de nos frontières et bien sûr sur l’enseignement des langues.

Loader
La connaissance des langues permet aux étudiants de communiquer le plus efficacement possible au sein de contextes professionnels multiples.

Les élèves d’IMT Lille Douai sont pleinement acteurs de leur apprentissage des langues, par le biais des ateliers-projets et des ateliers débats. Les étudiants peuvent ainsi adapter leur apprentissage à leurs parcours et leur projet personnel ou professionnel.

L’anglais présent dans tous les cursus

Pour les élèves-ingénieurs de Formation Continue Diplômante (FCD)

Ceux-ci ont deux ans pour atteindre le score de 600 au Toeic, obligatoire pour l’obtention de leur diplôme. Grammaire, vocabulaire et technique de lecture rapide constituent l’essentiel de leurs cours d’anglais.

Les étudiants ayant décroché les 600 points peuvent ensuite suivre les cours de formation initiale de 2ème ou 3ème année de cycle ingénieur.

Pour les doctorants

IMT Lille Douai propose aussi des cours d’anglais pour les étudiants en doctorat. Pendant toute la durée de leur présence à l’Ecole, ils ont la possibilité, s’ils le souhaitent, de suivre 45 heures de cours d’anglais par an. L’accent est mis sur l’entraînement à l’expression orale et sur l’interculturalité.

Plus de la moitié de nos élèves doctorants sont originaires de pays étrangers : Liban, Chine, Inde, Pologne, Maroc, Chili… Cette diversité culturelle permet de mettre régulièrement les étudiants en situation de collaboration professionnelle et interculturelle.

En binôme ou en groupe de 4 étudiants, ils travaillent sur différentes activités :

  • Présentation de la vie culturelle et des systèmes éducatifs et politiques de leurs pays
  • Présentation de leurs travaux de recherche
  • Business roles
  • Elaboration et présentation d’un projet de développement durable pour la création d’un éco-campus.

La LV2 : un large choix, une réelle plus-value

Sur le marché du travail, la maîtrise de l’anglais ne constitue plus un caractère différenciant. Pour un jeune ingénieur, elle est de facto considérée par les recruteurs comme acquise. C’est la raison pour laquelle une deuxième (voire une troisième) langue s’avère souvent un atout majeur, principalement dans le cadre d’un premier emploi.

A IMT Lille Douai, l’accent a été mis sur la LV2 au travers, notamment, d’un large choix de langues : allemand, espagnol, chinois, russe, portugais, et japonais.

Développer ses compétences linguistiques dans une autre langue que l’anglais permet de faciliter son intégration en milieu professionnel. Au cours de la scolarité, les étudiants ont la possibilité de confirmer leur niveau via une certification. Une préparation et un passage du CLES (Certificat de compétence en langue de l’enseignement supérieur) en espagnol et en allemand sont en effet proposés chaque année, en partenariat avec l’Université d’Artois.

Une des rares écoles d’ingénieurs à proposer un aussi large choix de langues vivantes

IMT Lille Douai est une des seules écoles à proposer un aussi large choix de Langues Vivantes (LV).

Si deux langues sont obligatoires au cours du cursus ingénieur généraliste, la troisième demeure facultative. De plus en plus d’étudiants optent cependant pour une langue supplémentaire, proposée en dehors de l’emploi du temps.

En 2015-2016, 125 élèves-ingénieurs se sont initiés à l’allemand, l’espagnol, le chinois, le japonais, le russe, le portugais ou l’italien, témoignant de leur ouverture et de leur intérêt croissant pour les langues et la culture internationale.

Anne-Sophie FRANCESCHI

Étudiante en 2ème année de cycle ingénieur

« J’ai préféré IMT Lille Douai aux autres écoles, en raison de son ouverture internationale : accords d’échanges, accueil d’étudiants étrangers, nombre de mois minimum à l’étranger et, bien sûr, l’offre d’enseignement en langues étrangères. Je n’ai donc pas hésité à traverser la France (je viens de l’Ariège), et c’est tout naturellement que j’ai choisi de suivre des cours d’allemand LV3 en plus de l’anglais et de l’espagnol en première année ! »