Recherche et innovation

Les activités de recherche et innovation d’IMT Lille Douai assurent l’adaptation permanente de la formation à l’évolution rapide des sciences et techniques de l’ingénieur.

Les élèves sont impliqués dans les laboratoires de recherche tout au long de leurs études. Ils acquièrent les fondements du management de l’innovation sur des projets sponsorisés par des entreprises et grâce à l’utilisation libre du FabLab de l’école. Ils peuvent approfondir leur projet d’entrepreneuriat avec l’incubateur et bénéficier d’un parcours aménagé d’étudiant entrepreneur.

Les étudiants d’IMT Lille Douai peuvent compléter leurs connaissances par une formation à la recherche

Loader

Dans le cadre de son développement et de sa politique de collaboration avec le monde économique, IMT Lille Douai pilote des chaires industrielles d’enseignement et de recherche consacrées à des thématiques pluridisciplinaires dans une approche scientifique rigoureuse, avec l’aide de partenaires de tout premier plan.

ECOSED 4.0

Chaire industrielle avec 12 partenaires :

Baptisée « ECOSED » pour ECOnomie circulaire des SEDiments, cette chaire, dont la thématique est unique en France à ce jour, vise à créer une dynamique scientifique, technologique et partenariale autour de la gestion des sédiments portuaires et fluviaux en vue de les recycler en technique routière ou en produits en béton.

L’une des originalités de cette chaire est la pluridisciplinarité des recherches menées alliant les aspects matériaux et environnementaux (mécanique, physique, chimie…) mais aussi la santé (écotoxicologie) et la prise en compte des composantes socio-économiques (économie, géographie, sociologie, droit). L’autre particularité de la chaire est le large panel de ses partenaires : gestionnaires de ports ou de canaux, producteurs et utilisateurs de matériaux pour le bâtiment et les travaux publics, bureaux d’études…

ECOCIRNOV

Chaire industrielle avec ARMINES, le Syndicat Mixte d’Elimination et de Valorisation des Déchets (SYMEVAD), la Métropole Européenne de Lille (MEL) et l’Institut Supérieur de Plasturgie d’Alençon (ISPA)

Pour répondre aux besoins des acteurs publics (communautés d’agglomération, urbaines et de communes) et des entreprises dans le domaine de la valorisation des déchets, IMT Lille Douai a impulsé la création de la chaire ECOCIRNOV. L’objectif est d’augmenter le taux de recyclage des déchets ménagers ou industriels, et d’autre part d’atteindre une plus grande valeur ajoutée dans l’utilisation de certains sous-produits déjà valorisés.

La chaire démarre par une action d’analyse des flux des déchets collectés sur les territoires couverts par la MEL et le SYMEVAD. Elle permettra une recherche de leur optimisation, tant par des méthodes d’analyses de la donnée que par l’investigation de nouvelles pistes de fractions non valorisées. Le programme de recherche s’intéressera dans un deuxième temps à la mise en place d’Unités Locales de Recyclage (ULR). Une première action à caractère industriel est également engagée, conjointement avec l’ISPA, sur la valorisation de plastiques bromés.

Contact :

Emmanuel LEMELIN

NEO

Chaire industrielle avec Valeo Systèmes Thermiques et ARMINES

Ce projet de recherche porte sur l’optimisation des échangeurs thermiques embarqués. Baptisée NEO (Numerical and Experimental Optimisation platform), cette chaire est la 5ème pilotée par IMT Lille Douai et s’inscrit dans l’ADN de l’école. Elle poursuit en effet un besoin industriel d’innovation et concerne à la fois un domaine de recherche prioritaire de l’école – l’optimisation énergétique – et un secteur stratégique pour les Hauts de France, 1ère région automobile du pays. Ce projet de recherche collaborative orientée étendu sur six années, renouvelable, sur une thématique scientifique précise permettra de construire des méthodologies d’analyse et des plateformes expérimentales et numériques pour produire une automobile plus propre et plus intelligente.

Chaire ANR CORENSTOCK

Conception orientée cycle de vie & approche systémique pour l’efficacité énergétique du stockage de systèmes de chauffage

Chaire industrielle avec elm.leblanc et Mines Saint Etienne

Dans un contexte de transitions numériques et environnementales, l’industrie du chauffage, par nature énergivore, possède un potentiel important de transformation : l’objectif est désormais de produire des systèmes communicants avec leur environnement et leurs utilisateurs, pour optimiser l’efficacité énergétique, en s’adaptant aux besoins individuels. Cette transformation passe par ce programme de recherche partenariale qui ambitionne deux avancées majeures et complémentaires :

  • La conception d’une nouvelle génération technologique de systèmes de production thermique visant à la fois l’efficience énergétique et l’accroissement de durée de vie ;
  • Le développement et la mise en œuvre de nouvelles méthodes de conception systémiques, catalysant une transition à long-terme des pratiques industrielles d’innovation.

L’ensemble de ce projet s’inscrit au cœur d’un partenariat au long cours entre l’IMT et elm.leblanc, visant à accompagner la transformation énergétique et numérique de cette entreprise, par la recherche, l’innovation et la formation, transformation nécessitant de fait un accompagnement fort du personnel, via la création d’un programme de formation dédié à l’IMT.

La cible du programme de recherche sera l’élément de stockage d’eau chaude sanitaire du futur, cœur de l’activité de elm.leblanc : plus performant, notamment d’un point de vue énergétique, moins coûteux en matières premières, recyclable, auto-adaptatif en fonction des besoins de l’utilisateur final et dont la durabilité est assurée via un contrôle en continu. Cet objectif ne pourra être atteint que par une approche holistique considérant l’utilisation et la fin de vie dès la phase de conception. Ainsi, les verrous traités par CORENSTOCK devront définir l’ensemble des fonctionnalités de services et des processus jalonnant les phases du cycle de vie des ballons d’eau chaude : efficacité énergétique en phase de production et en phase d’utilisation ; pilotage intelligent de la production thermique et de la maintenance préventive en phase d’usage ; allongement de la durée de vie et stratégies d’économie circulaire en fin de vie.