Recherche et innovation

Les activités de recherche et innovation d’IMT Lille Douai assurent l’adaptation permanente de la formation à l’évolution rapide des sciences et techniques de l’ingénieur.

Les élèves sont impliqués dans les laboratoires de recherche tout au long de leurs études. Ils acquièrent les fondements du management de l’innovation sur des projets sponsorisés par des entreprises et grâce à l’utilisation libre du FabLab de l’école. Ils peuvent approfondir leur projet d’entrepreneuriat avec l’incubateur et bénéficier d’un parcours aménagé d’étudiant entrepreneur.

Les étudiants d’IMT Lille Douai peuvent compléter leurs connaissances par une formation à la recherche

Loader
Dans le cadre de son développement et de sa politique de collaboration avec le monde économique, IMT Lille Douai pilote 4 chaires industrielles d’enseignement et de recherche consacrées à des thématiques pluridisciplinaires dans une approche scientifique rigoureuse, avec l’aide de partenaires de tout premier plan.

ECOSED

Chaire industrielle avec 12 partenaires :

Baptisée « ECOSED » pour ECOnomie circulaire des SEDiments, cette chaire, dont la thématique est unique en France à ce jour, vise à créer une dynamique scientifique, technologique et partenariale autour de la gestion des sédiments portuaires et fluviaux en vue de les recycler en technique routière ou en produits en béton.

L’une des originalités de cette chaire est la pluridisciplinarité des recherches menées alliant les aspects matériaux et environnementaux (mécanique, physique, chimie…) mais aussi la santé (écotoxicologie) et la prise en compte des composantes socio-économiques (économie, géographie, sociologie, droit). L’autre particularité de la chaire est le large panel de ses partenaires : gestionnaires de ports ou de canaux, producteurs et utilisateurs de matériaux pour le bâtiment et les travaux publics, bureaux d’études…

Technologie des Polymères et Composites

Chaire d’enseignement avec la Fédération de la Plasturgie et des Composites

Cette chaire s’attache à répondre aux développements industriels actuels dans le domaine de la mise en forme et de la conception des pièces industrielles en matériaux plastiques et composites : élaboration/fonctionnalisation des matériaux, optimisation des procédés de transformation et de fabrication (outillages et machines), conception (outils numériques de modélisation, simulation, virtualisation), automatisation, acquisition et traitement de données, prise en compte du développement durable (matériaux biosourcés, recyclage, éco-conception)…

Matériaux routiers

Chaire industrielle avec Eiffage Route

L’originalité de la chaire Eiffage-IMT Lille Douai est d’associer une expertise dans les domaines des constituants minéraux et organiques. Ainsi, deux départements de recherche d’IMT Lille Douai, Génie Civil et Environnemental (GCE) d’un côté, Technologie des Polymères et Composites & Ingénierie Mécanique (TPCIM) de l’autre, seront impliqués dans la chaire.

Le savoir-faire scientifique de ces deux départements et leur capacité à travailler ensemble garantissent à Eiffage Route une réponse innovante sur ses problématiques. La chaire offre l’opportunité à IMT Lille Douai et à Eiffage de renforcer leurs synergies dans le but de répondre aux enjeux présents et à venir des métiers du génie civil et de la route.

ECOCIRNOV

Chaire industrielle avec ARMINES, le Syndicat Mixte d’Elimination et de Valorisation des Déchets (SYMEVAD), la Métropole Européenne de Lille (MEL) et l’Institut Supérieur de Plasturgie d’Alençon (ISPA)

Pour répondre aux besoins des acteurs publics (communautés d’agglomération, urbaines et de communes) et des entreprises dans le domaine de la valorisation des déchets, IMT Lille Douai a impulsé la création de la chaire ECOCIRNOV. L’objectif est d’augmenter le taux de recyclage des déchets ménagers ou industriels, et d’autre part d’atteindre une plus grande valeur ajoutée dans l’utilisation de certains sous-produits déjà valorisés.

La chaire démarre par une action d’analyse des flux des déchets collectés sur les territoires couverts par la MEL et le SYMEVAD. Elle permettra une recherche de leur optimisation, tant par des méthodes d’analyses de la donnée que par l’investigation de nouvelles pistes de fractions non valorisées. Le programme de recherche s’intéressera dans un deuxième temps à la mise en place d’Unités Locales de Recyclage (ULR). Une première action à caractère industriel est également engagée, conjointement avec l’ISPA, sur la valorisation de plastiques bromés.