Nature du poste
Thèse
Direction / Service
Centre d’Enseignement, de Recherche et d’Innovation Energie et environnement
Lieu de travail

Contexte

Direction de thèse : Wojkiewicz Jean-Luc, Professeur IMT Lille Douai, jean-luc.wojkiewicz@imt-lille-douai.fr

Co-direction : Boudy, Jérôme, Professeur Télécom SudParis, jerome.boudy@telecom-sudparis.eu

Laboratoire(s) de Rattachement : IMT Lille Douai, CERI Energie et Environnement, équipe Capteurs et Télécom SudParis, Laboratoire SAMOVAR, équipe ARMEDIA

L’air et son impact sur la santé publique est une préoccupation croissante. La démocratisation de systèmes de mesure portables à base de capteurs représente un levier fort pour appréhender les conséquences de la qualité de l’air sur la santé de l’individu. Cependant, il apparait nécessaire de rationaliser le développement des stations multi-capteurs et rendre plus accessibles les informations dont elles sont porteuses. Ainsi, cette thèse consiste à définir i) un protocole expérimental et une méthodologie de traitement de données permettant d’évaluer et optimiser la représentativité des stations de mesure de la qualité de l’air, ii) de fournir un indicateur dynamique d’exposition individuelle aux polluants de l’air nommé INDEX, capable de rendre compte de l’évolution temporelle des sources auxquelles l’usager est confronté et iii) un modèle prédisant l’évolution de l’INDEX à court terme pour anticiper et prévenir les comportements à risque. Ces outils sont construits pour améliorer les interactions entre l’objet numérique et l’utilisateur et ainsi questionner/renforcer les bénéfices écologiques des technologies micro-capteurs. L’ensemble de ces travaux reposeront sur le traitement avancé de données multi-capteurs issues de campagnes terrain et d’expérimentations au laboratoire en conditions contrôlées.

Conditions

Date de recrutement envisagée : Fin 2021

Ce projet sera mené à IMT Lille Douai et à Télécom SudParis en collaboration avec l’Université Fédérale de Sergipe (Brésil, groupe Biochaves).

Postuler à cette offre